Exercice physique

On entend par activité physique tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique.

 

Enjeux de l’exercice physique : 

La sédentarité (manque d’activité physique) est considérée comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6%).

On estime par ailleurs qu’elle est la cause principale de 21 à 25% des cancers du sein ou du colon, de 27% des cas de diabète et d’environ 30% des cas de cardiopathie ischémique.

Chez l’adulte, pratiquer une activité physique régulière et adaptée:

  • Réduit le risque d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’accident vasculaire cérébral, de diabète, de cancer du sein et du colon,de dépression et de chute
  • Améliore l’état des os, réduit le risque de fracture de la hanche ou vertébrale
  • Améliore la capacité cardiorespiratoire et musculaire
  • Est un déterminant clé de la dépense énergétique et est donc fondamental pour l’équilibre énergétique et le contrôle du poids

Les personnes âgées ont une meilleure santé fonctionnelle, moins de risque de chuter, et ont de meilleures fonctions cognitives ; elles ont moins de risque d’être limitées de façon modérée ou sévère dans leur fonctionnement et de voir leur rôle social diminuer.

 

Modalités de l’exercice physique :

Les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes.
Pour pouvoir en retirer des bénéfices supplémentaires sur le plan de la santé, les adultes devraient augmenter la durée de leur activité d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 300 minutes par semaine ou pratiquer 150 minutes par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.
Des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.

On peut accumuler 150 minutes d’activité physique par semaine de différentes façons. Le concept d’accumulation prévoit d’atteindre l’objectif de 150 minutes d’activité physique hebdomadaire en pratiquant plusieurs activités de plus courte durée –au moins 10 minutes chacune– réparties sur une semaine, le principe étant ensuite d’additionner le temps consacré à chacune de ces activités, par ex. 30 minutes d’activité d’intensité modérée 5 fois par semaine. 

 

Ces recommandations peuvent s’appliquer à des adultes présentant des incapacités. Mais il peut se révéler nécessaire de procéder à des ajustements en fonction des capacités, risques ou limites de chacun.

Les femmes enceintes ou venant d’accoucher et les personnes présentant des cardiopathies devraient prendre des précautions supplémentaires et demander un avis médical avant de chercher à atteindre les niveaux d’activité physique recommandés pour ce groupe d’âge.

Les adultes sédentaires ou limités par certaines maladies verront leur santé s’améliorer s’ils passent de la « sédentarité » à « un certain niveau » d’activité physique.

Les adultes n’atteignant pas encore les niveaux d’activité physique recommandés devraient faire en sorte d’augmenter la durée, la fréquence et enfin l’intensité dans l’objectif d’y parvenir.

Source : site de l’OMS