Inflammation

 

 

L’inflammation est la réponse des tissus vivants et vascularisés à une agression interne (infection, cancer,…) ou externe (choc, blessure,…) favorisant la circulation des cellules immunitaires vers leur cible et la cicatrisation1.

Cependant, en l’absence d’agression, il est possible de développer une inflammation à bas bruit (sans symptômes).

Cette inflammation à bas bruit fait le lit des maladies très fréquentes à notre époque :

  • maladies cardiovasculaires
  • asthme
  • cancer
  • maladies auto-immunes
  • maladies articulaires et tendineuses
  • diabète de type II
  • obésité
  • syndrome de l’intestin irritable
  • maladie d’Alzheimer
  • dépression, schizophrénie, trouble bipolaire : les recherches sont de plus en plus nombreuses en psychiatrie et amènent à considérer certaines de ces affections comme de véritables maladies inflammatoires.

 

L’inflammation amplifie les réactions inflammatoires liées à des agressions réelles (tendinite sévère pour des traumatismes mineurs, douleurs sciatiques pour une compression radiculaire minime,…).

 

Cette réaction inflammatoire à bas bruit est déclenchée par des facteurs alimentaires et environnementaux ainsi que par l’obésité.

On peut la prévenir en adoptant un mode de vie anti-inflammatoire. Le tableau ici récapitule les facteurs favorisant l’inflammation et les mesures de prévention correspondantes.

 

Les médicaments anti-inflammatoires sont les corticoïdes qui peuvent occasionner de nombreux effets secondaires (dont le déclenchement de dépressions et d’états maniaques) et les Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens de maniement délicat.

 

 

 

 

Elle est due à des cellules spécifiques (lymphocytes, cellules phagocytaires (polynucléaires -principalement neutrophiles- et monocytes-macrophages), mastocytes et polynucléaires basophiles, fibroblastes.) et des médiateurs chimiques(Histamine-Sérotonine (vasodilatation, perméabilité vasculaire), Prostaglandines et Leucotriènes, synthétisés à partir de l’acide arachidonique (omégas6) (vasodilatation, douleur, attraction des polynucléaires, fièvre) ; cytokines, peptides ou protéines produites notamment par les lymphocytes et macrophages : les InterLeukine 1, InterLeukine 6, InterLeukine 18 et TNFalpha sont pro-inflammatoires (stimulent l’immunité naturelle, régulent la croissance et différenciation des lymphocytes, stimulent l’hématopoïèse)).