MILLEPERTUIS (herbe de Saint-Jean)

(Hypericine : marqueur de la plante ; n’a pas d’efficacité anti-dépressive ; Hyperforine : activité anti-dépressive ; induit interaction)

 

Le Millepertuis peut être intéressant dans les dépressions modérées, en compléments des mesures pour protéger le cerveau et de la psychothérapie.

Précautions :

L’innocuité du millepertuis chez les femmes enceintes n’est pas établie. Chez celles qui allaitent, selon un suivi de 1 an auprès de 33 femmes, il semble ne pas poser de problèmes.

Le Millepertuis peut occasionner des effets secondaires bénins :

  • Fatigue
  • Nervosité
  • Maux de tête
  • Sècheresse buccale
  • Allergies cutanées
  • Les patients ayant des idées suicidaires doivent éviter de prendre du millepertuis. Prudence chez les bipolaires.
  • Eviter de prendre du millepertuis avant une opération (risque de réduire les effets de l’anesthésiant).
  • Le MILLEPERTUIS est photosensibilisant ; l’association avec un autre médicament photosensibilisant (certains antibiotiques et antiviraux, des médicaments cardio-vasculaires, les neuroleptiques, le LAMICTAL,…) aggrave le risque

 

Le MIlLEPERTUIS interagit avec de nombreux médicaments :

AUGMENTATIONDES EFFETS  de certains médicaments associés :

    • Antidépresseurs. Qu’ils soient de la famille d’antidépresseurs, le Millepertuis peut causer des des interactions dangereuses (augmentation du taux de sérotonine (Syndrome sérotoninergique (voir ici), par exemple).
    • Tramadol (antidouleur)
    • Sumatriptan(antimigraineux)

 

DIMINUTION DES EFFETS de certains médicaments associés (par augmentation de leur destruction (inducteur du CYP450 3A4)) et éventuellement augmentation de leur toxicité :

    • Contraceptifs oraux : risque de grossesse non désirée
    • Anti-inflammatoires (par exemple ibuprofène et fexofénadine).
    • Statine (anticholestérol)
    • Antipsychotiques
    • Warfarine (anticoagulant) : risque de caillot, d’embolie,…
    • Théophylline
    • Antidiabétiques oraux
    • Digoxine
    • Ivabradine (utilisé dans le traitement de l’angor stable)
    • Inhibiteur de protéase (Traitement du SIDA)
    • Inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (Traitement du SIDA);
    • Cyclosporine (inhibiteur immunitaire); agents de chimiothérapie (imatinib, irinotécan,…)
    • Augmentation de la toxicité hépatique du PARACÉTAMOL (Doliprane,…)

L’arrêt brutal du Millepertuis augmente le taux sanguin de ces médicaments (risque d’hémorragie avec les anticoagulants,…)

 

Posologie

Commencer par prendre 300mg pendant 3 jours, puis 300 mg 2 fois par jour (MILADAC, ELUSANE MILLEPERTUIS)

Comme pour les antidépresseurs classiques, il faut prévoir 4 semaines avant que les effets se manifestent pleinement.