TEGRETOL (Carbamazépine)

Ce médicament anti-épileptique est également régulateur de l’humeur.

La carbamazépine agit sur les canaux sodiques voltage-dépendants, ce qui diminue l’excitabilité neuronale. Les propriétés anti-maniaques de la carbamazépine semblent être dues à la diminution dela régénération de la dopamine et de la noradrénaline.

* Ce médicament peut (rarement) provoquer des effets secondaires graves :

Troubles cutanés graves : syndrome de Stevens-Johnson et de Lyell (comme pour le Lamictal) , caractérisés par l’apparition de « cloques » sur le visage, le tronc, dans la bouche ou d’une rougeur, éventuellement associés à de la fièvre.

Les personnes d’origine chinoise, thaïlandaise, philippine, malaisienne ou coréenne sont particulièrement à risque (rechercher, avant le traitement, le gène HLA B 1502). Les japonais et les européens du nord y sont également plus sensibles (recherche avant le traitement le gène HLA A 3101)

  • Augmenter progressivement les posologies
  • Ne pas commencer le traitement dans les deux semaines qui suivent une infection virale, une éruption cutanée ou une vaccination
  • Ne pas introduire de nouveaux traitements, aliments ou substances dans les trois premiers mois du traitement
  • Ne pas associer d’autres médicaments susceptibles de provoquer le même effet secondaire
  • Arrêter le traitement et consulter un médecin devant l’apparition de cloques ou de rougeurs. Prendre les lésions en photo.

Diminution des certains globules blancs (les « polynucléaires » ou « granulocytes »). Ceci se traduit une fièvre intense, une angine sévère, parfois précédés par deux ou trois jours de fatigue inexpliquée avec un malaise général et un peu de fièvre. Si le diagnostic n’est pas réalisé, l’évolution peut se faire vers une infection généralisée très grave, voire mortelle (septicémie).

Devant toute fièvre et angine, il faut pratiquer une prise de sang (Numération et formule sanguine) à la recherche d’une agranulocytose. Arrêter le traitement si le nombre de granulocytes est diminué.

Diminution des autres cellules sanguines : plaquettes, globules rouges,…

Hyponatrémie : diminution du taux sanguin de sodium => éviter d’associer à d’autres médicaments ayant ce même effet (Antidépresseurs IRS,…)

• Cytolyse hépatique minime

=> Hémogrammes, bilans hépatiques et ionogramme seront réalisés avant le début du traitement, une fois par semaine le premier mois, puis devant tout signe clinique d’appel.

• Le risque suicidaire peut, exceptionnellement, être augmenté.

Risque de crises d’épilepsie à l’arrêt brutal du traitement

Risque de malformations pour le fœtus : augmentation, dose-dépendante, du risque de spina bifida (fermeture incomplète de la colonne vertébrale). En prévision ou en cours d’une grossesse, préférer LAMICTAL, XEROQUEL, ZYPREXA, ou ABILIFY. En prévision d’une grossesse, prendre 5mg de FOLATE pendant les 3 mois qui précèdent l’arrêt de la contraception, à maintenir pendant le premier trimestre de la grossesse.

• D’autres types d’effets secondaires peuvent apparaître rarement. Toute anomalie, aussi « bizarre » qu’elle puisse sembler doit être signalée au médecin.

* Ce médicament provoque de nombreuses interactions médicamenteuses :

le TÉGRÉTOL interagit avec de très nombreux médicaments.

Par exemple, le TÉGRÉTOL diminue les taux sanguins de :

  • LEVOTHYROX : le TÉGRÉTOL risque de faire réapparaître des signes d’hypothyroïdie chez les patients traités par LÉVOTHYROX.
  • CONTRACEPTIFS ORAUX: le TÉGRÉTOL risque de rendre cette contraception inefficace. La contraception orale est contre-indiquée. Il est nécessaire d’utiliser une autre méthode.
  • ANTI-VITAMINES K (AVK) :  le TÉGRÉTOL risque de rendre inefficace l’anticoagulation et donc de provoquer des caillots de sangs chez les patients traités par AVK

 Toute association doit être surveillée précisément, éventuellement en dosant dans le sang chaque médicament. 

 

La SERTRALINE et le LITHIUM peuvent entraîner une augmentation des taux sanguins de TEGRETOL.

* Le TEGRETOL est contre-indiqué en cas de Bloc auriculo-ventriculaire et de porphyrie.

 

L’absorption de boissons alcoolisées est fortement déconseillée pendant le traitement.