Risque cardio-vasculaire

Le risque cardio-vasculaire (risque d’abimer ses artères et d’avoir un AVC ou un infarctus du myocarde (IDM)) est lié à :

→ Des facteurs de risque « traditionnels » :

* Non modifiables : âge élevé, sexe féminin, terrain génétique (antécédents d’AVC et IDM chez les parents)

* Modifiables :

  • Surpoids (tour de taille > 88cm chez la femme et >102 cm chez l’homme)
  • Sédentarité
  • Tabagisme (entre 30 et 70 ans, 4 décès cardio-vasculaires sur 10 sont dus au tabagisme(Fédération française de cardiologie))
  • Alcool >3 verres par jour chez l’homme et 2 chez la femme
  • Hypertension artérielle (HTA)
  • Diabète
  • LDL cholestérol élevé ou HDL Cholestérol bas

→ Des facteurs de risque « non traditionnels » :

  • Syndrome métabolique : accumulation anormale de graisse autour des viscères (Les adipocytes péri-viscéraux sont très réactifs et sécrètent des médiateurs de l’inflammation (TNF-alpha, IL6,…)). Ce syndrome est probable si au moins trois anomalies parmi les suivantes sont présentes  :
    • Tour de taille élevé : > 102 cm (H) ; > 88cm (femme)
    • Triglycérides >1,5g/l
    • HDL-Cholestérol < 0,4g/l (H) et < 0,5g/l (F)
    • Glycémie à jeun > 1g/l
    • TA > 130/85mmHg
  • Stress
  • Pollution atmosphérique
  • Syndrome d’Apnées du Sommeil (réaliser un enregistrement si ronflement, HTA, sédation)
  • Excès d’apport d’omégas 6 par rapport aux omégas 3 (normalement quatre O6 pour un O3)
  • Tous les facteurs d’inflammation et d’oxydation
  • Hypovitaminose D
  • Hypovitaminose K2
  • Insuffisance en Co-enzyme Q10 ; Isulin-like Groth Factor 1 bas ; Hyper-homocystéinémie
  • Exposition aux dérivés nitrés du glycol et du glycérol
  • Certains médicaments, principalement :
    • Neuroleptiques (responsables de surpoids, hyperglycémie voir diabète, hypercholestérolémie, sédentarité)
    • Traitements hormonaux (notamment contraceptifs contenant un progestatif de 3ème génération (désogestrel, gestodène, drospirénone)
    • Des anti-cancéreux
    • Les médicaments qui augmentent la Tension Artérielle
  • Cannabis

 

Les patient(e)s atteints de Dépression, de Trouble Bipolaire, de psychose ont plus de facteurs de risques cardio-vasculaire que la moyenne générale :

  • Ces affections peuvent conduire à la sédentarité, au tabagisme, à l’alcoolisme, à la consommation de cannabis, à une alimentation surchargée en graisses et sucres.
  • Elles peuvent être associées à un syndrome inflammatoire.
  • Elles sont sources de stress chronique
  • Elles sont souvent associées à un Syndrome d’Apnées du Sommeil, fréquemment non diagnostiqué
  • Les médicaments neuroleptiques peuvent augmenter le taux de sucres, de triglycérides et de cholestérol dans le sang.
  • Certains antidépresseurs peuvent également augmenter le cholestérol dans le sang (Paroxétine,…), déstabiliser le diabète, faire monter la tension artérielle (Venlafaxine (Effexor), Duloxétine (Cymbalta), Milnacipran (Ixel), Imipramine (Tofranil), IMAO,…)).

Il convient donc de mettre soigneusement en pratique les mesures de prévention.

Prévention du risque cardio-vasculaire :

  • Il est inutile de diminuer les graisses dans l’alimentation (risque d’insuffisance en vitamine A,D,E,K ; risque de dépression (le cerveau est composé d’1/3 de graisses))
  • Perdre du poids si besoin : diminuer les calories
  • Diminuer le sucre
  • Adopter une régime méditerranéen
  • Faire de l’exercice physique (marcher 30mn par jour d’un pas vif)
  • Arrêter tabac, cannabis, alcool
  • Traiter HyperTension Artérielle, Diabète, Hypercholestérolémie ; Syndrome d’apnées du sommeil le cas échéant
  • Gérer le stress

 

 

À noter :

• La Tension Artérielle doit être particulièrement surveillée sous Venlafaxine (Effexor)

• Certains antidépresseurs peuvent donner des troubles du rythme cardiaque (surtout Citalopram (Séropram), Escitalopram (Séroplex), Fluoxétine (Prozac), Venlafaxine (Effexor)).